Positron 51 – Le Coup de la Girafe

J’ai eu l’occasion de participer avec mon ami @NicoTupe à 4 épisodes de l’émission Positron de Patrick Beja, dont le concept – très sympa – consiste à recommander des produits culturels dans la bonne humeur. J’avais comme à mon habitude préparé mes interventions, du coup, avant de paumer mes brouillons, je vais les poster ici, dans 4 billets distincts.

Bonne écoute / lecture. Bisous !


3/4  – Le coup de la Girafe (livre de science vulgarisée, pour tous)

Coup de coeur. J’ai choisi ce livre pour pouvoir parler non seulement un peu de son contenu, mais aussi de son auteur, et à travers lui, vite fait, de toute la communauté de passionnés de sciences qui produisent des contenus de vulgarisation absolument incroyables sur différents supports (blogs, podcasts, chaînes youtubes, et maintenant aussi, des livres !) Le Coup (avec P) de la girafe est un livre du biologiste Léo Grasset. Que les auditeurs connaissent peut-être déjà via sa chaîne Youtube, qui fait un carton en ce moment et qui s’appelle « Dirty Biology ». Dans ses émissions, Leo aborde la science avec humour, en racontant des histoires, avec un style hyper péchu, très accrocheur, vachement efficace, sans jamais dénaturer les concepts scientifiques. Comme quoi c’est possible. Ça demande un talent de dingue, mais c’est possible. Si vous ne connaissez pas, je vous recommande vivement son épisode sur les bites. Un collector. Il fait l’inventaire de tous les types de phallus qu’on trouve dans le vivant, de leur taille, leur forme, leur fonction, et c’est juste dingue. On apprend un nombre de trucs inouï sans s’ennuyer une seconde.En 2013, Leo est parti étudier les rayures de zèbre au Zimbabwe. Il en a profité pour écrire sur toutes les bébêtes qu’il a vues sur place et nous a ramené des histoires formidables dans son livre, le coup de la girafe. Où il démolit notamment Le Roi Lion en nous expliquant avec son humour décapant que Simba et Nala étaient forcément consanguins et que leur descendance aurait sans doute des problèmes de vue ou encore que animaux du film sont étonnamment superstitieux, que le rôle des lionnes et des hyènes est inversé, que les cimetières d’éléphants sont un mythe, qu’il y a un problème avec le rire des hyènes et que Rafiki s’est perdu.Leo est l’un des membres du Café des Sciences, une communauté de communicateurs de science que j’ai l’honneur de présider, qui regroupe d’excellents podcasts comme Podcast Science et surtout beaucoup d’excellents blogueurs qui sont les champions du monde pour raconter la science sans se faire chier. Je pense notamment à ssaft.com, qui, un peu à la Dirty Biology, montre une nature parfois incroyablement dégueulasse faite de parasites qui vous chient dans les yeux ou de poissons qui vivent dans le trou du cul des concombres de mer. Mais qui montre aussi parfois la beauté incroyable du vivant, tout en expliquant sa diversité avec des mots simples en racontant des histoires passionnantes. Si j’ai encore 2 secondes, je peux vous parler vite fait d’autres blogs de science : Science étonnante de David Louapre qui explique sans jamais utiliser de gros mots des concepts de physique. Sweet Random Science de Karim Madjer qui vous parle aussi bien de poulets sans tête que du fonctionnement des lasers, à un niveau atomique, en balançant de temps en temps les plus belles photos de minéraux ou de nuages qu’on puisse trouver… Ou ElJJ seul blagueur au monde capable de vous faire aimer les maths sur son site Choux Romanesco, Vache qui rit et intégrales curvilignes.Il y a des dizaines de blogs plus passionnants les uns que les autres à l’adresse http://www.cafe-sciences.org et je ne peux que vous les recommander 🙂

Posted in books, misc, science Tagged with: , , , , , , , , ,

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*