links for 05/03/2011

  • AT Internet a réalisé une étude pour montrer l’influence de Facebook et Twitter sur le trafic des sites de médias français. Celle-ci porte sur l’analyse du trafic de 12 grands sites web d’actualités mesurés par une solution AT Internet.
    En mars 2011, le site Facebook a généré en moyenne 1,5% des visites d’un site d’actualité français, toutes sources confondues (vs 1,4% en novembre 2010). Twitter fournit, lui, 0,2% des visites sur les mêmes périodes. Globalement, les parts de visites issues  de ces deux sites sont stables sur les quatre derniers mois. 
    Si l’on ne considère que les visites en provenance des sites affluents, Facebook fournit alors une visite sur 6, soit 17,1% des visites. En comparaison, 2,2% des visites d’un site web d’actualité français sont issues en moyenne du site Twitter.
    AT Internet note aussi que les parts de visites, bien que conséquentes en ce qui concerne Facebook, de ces deux sites affluents ont l’air de stagner et s’interroge : “Cette tendance qui se dessine sur les derniers mois est-elle temporaire ou est-elle le signe, pour ces deux réseaux dont les fonctionnalités majeures sont autres, d’une limite atteinte en termes de vecteur d’affluence vers les médias ?”.

    tags: media socialmedia offremedia trends twitter facebook

  • Where do you look for reviews of products?
    Via a search engine: 64% 
    On shopping sites: 58% 
    Consumer Reports websites: 54% 
    On company websites: 47% 
    Spectialist websites with reviews: 32% 
    Forums/blogs: 22% 
    Shopping comparison sites: 21% 
    Newspapers: 16% 
    Social networking sites: 7% 
    Other: 1%
    None: 3% 
    (Lightspeed Research, via @Thierry_Lefort)

    tags: e-commerce behaviour trends 2011

  • Étudier la répartition des maladies dans les populations, établir les facteurs qui peuvent influencer cette répartition, c’est le rôle des études épidémiologiques. Elles ont prouvé par exemple que les interactions étaient fortes entre la consommation de tabac et le cancer du poumon. Mais aujourd’hui, les études épidémiologiques sont souvent utilisées pour « rassurer » les populations, sans réelle visée scientifique, discréditant ainsi la nature même de ces études. Comment discerner le vrai du faux ? Réponses en compagnie d’André Aurengo de l’Académie nationale de médecine. 
    (via Jorj X McKie)

    tags: science method epidemiological studies epistemology

Posted from Diigo. The rest of my favorite links are here.

Posted in links

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*